Un Niveau d’investissement acceptable pour une automatisation optimale

¤  Adaptabilité au poste de travail existant

¤  Rapidité d’intégration et d’apprentissage

¤  Parallèlisation des tâches : Gain Temps de Cycle

¤  Connectivité au réseau ERP/ MES de l’entreprise

¤  Mobilité du COBOT entre les postes de travail

Le robot collaboratif, appelé aussi « cobot », constitue une catégorie de robot industriel qui est en interaction avec l’homme avec lequel ils peuvent partager l’espace de travail et/ou la tâche. Il répond au besoin d’accompagner l’opérateur dans certaines tâches pénibles ou dangereuses sans réelle valeur ajoutée.

Il permet ainsi de lutter contre les troubles musculo-squelettiques et de concentrer le temps de l’opérateur humain dans des tâches nécessitant une réelle compétence, de l’habilité ou une perception précise, difficiles à automatiser.

Actuellement, l’installation d’un robot industriel collaboratif, sans barrières de protection, impose des limitations concernant la vitesse du robot et les efforts qu’il est capable de produire.

Les solutions actuelles de cobots reposent sur l’utilisation de capteurs additionnels alourdissant la gestion l’asservissement des axes tot en réduisant leur fiabilité.

ISYBOT mesure le courant dans le moteur afin de connaître avec précision l’effort exercé. Dans un robot classique, la réduction du mouvement entre le moteur et l’axe est réalisée par des engrenages complexes et précis qui apportent de l’inertie et des frottements rendant le robot très inertiel et donc dangereux.

Dans la technologie développée par le CEA LIST l’assemblage de vis à billes et de câbles rend le système transparent en effort puisque le couple est transmis de manière garantie (de l’ordre de 95% contre 85% environ avec les technologies standards) ce qui le rend intrinsèquement sûr.